Considérant que le titre de l’émission est She-Hulk : avocatenous n’avons pas vu Jen Walters (Tatiana Maslany) faire tout ce travail d’avocat. C’est vrai, se débrouiller au milieu d’un procès, perdre son emploi et devoir en prendre un nouveau qui vous fait remettre en question votre moralité personnelle a tendance à gêner les choses, mais heureusement, elle est de retour dans l’action et de retour dans tribunal cette semaine. L’épisode 3, « The People vs. Emil Blonsky », parvient à mélanger très bien le côté super-héros des choses avec ce qui, espérons-le, restera la nature procédurale de la série.

Contrairement à l’épisode 2, celui-ci reprend tout de suite avec le cliffhanger de la semaine dernière, avec Jen affrontant Emil Blonsky (Tim Roth) à propos de sa petite escapade hors de prison. Blonsky insiste sur le fait qu’il a été forcé de quitter sa cellule et qu’il est revenu de son plein gré, laissant Jen et Nikki (Gonzague au gingembre) pour retrouver le responsable de la petite évasion. Cette personne? Sorcier Suprême/Bibliothécaire de Kamar-Taj Wong (Benoît Wong). Nikki assure à Jen qu’elle pourra entrer en contact avec Wong, et Jen assure au public que malgré les preuves du contraire, c’est elle. spectacle, et ne sera pas un accord de type « camée de la semaine ».

En se préparant pour l’audience de libération conditionnelle de Blonsky et en attendant que Wong entre en contact, Jen est appelée par Holloway (Steve Coulter) comme son ancien collègue Dennis (Drew Matthews) a demandé l’aide de la Superhuman Law Division pour poursuivre son ex-petite amie pour l’avoir fraudé. L’ex en question s’est avéré être un elfe de lumière asgardien qui change de forme, mais Dennis a passé leur relation convaincu qu’il sortait en fait avec l’artiste et icône primé aux Grammy Awards. Megan toi étalonquelque chose dont Jen se moque à juste titre de lui.

she-hulk-avocat-at-law-episode-2-tim-roth-disney-plus
Image via Disney +

Wong arrive et confirme la version des événements de Blonsky, et accepte de comparaître à l’audience de libération conditionnelle pour confirmer l’histoire à la commission. L’audience elle-même est l’un des moments forts de l’épisode, permettant à Roth de prendre du recul par rapport au commando militaire hargneux que nous avons vu pour la première fois dans L’incroyable Hulk et vraiment montrer son timing comique. Il passe d’un sérieux qui frise le manque de sincérité, à l’épuisement sarcastique, et tout le reste, et c’est juste un plaisir à regarder.

Il semble que le conseil d’administration soit sur le point d’être convaincu de laisser partir Blonsky, grâce au témoignage de Wong et à celui de plusieurs membres du personnel pénitentiaire, ainsi qu’à la promesse que Blonsky trouvera un emploi significatif en ouvrant une retraite de méditation financée par les sept âmes sœurs qu’il a rencontrées. grâce au programme des correspondants de la prison. C’est jusqu’à ce que Blonsky décide de leur assurer qu’en devenant Abomination, il ne se transforme pas en un monstre assoiffé de sang. Il se transforme dans sa cellule, ce qui terrifie la commission des libérations conditionnelles – et a l’effet résolument opposé sur ses sept âmes sœurs – jusqu’à ce que Jen parvienne à lui parler et à faire tourner les choses pour amener la commission à considérer sa position.

En attendant la décision, l’histoire A et l’histoire B (les mots de Jen, pas les miens) fusionnent alors que son collègue Pug (Josh Segarra) demande son aide pour l’audition de Dennis. Après que la défense ait fait valoir qu’aucun adulte rationnel et sensé ne croirait que Runa l’elfe de lumière (Peg O’Keef) est en fait Megan Thee Stallion, Jen prend la parole pour affirmer que cela peut être vrai, mais Dennis n’est en aucun cas un adulte rationnel, et est donc trop délirant pour voir le sens. Le juge tranche en faveur de Dennis, au grand plaisir de Pug et de Megan elle-même, venue assister au procès.

she-hulk-avocat-at-law-episode-3-disney-plus
Image via Disney +

Dans une tournure intéressante, la commission des libérations conditionnelles accorde à Blonsky sa libération conditionnelle à condition qu’il ne se transforme pas et porte un inhibiteur, et pour le moment, au moins, il semble disposé à respecter les conditions. J’espère que ce n’est pas la dernière fois que nous le voyons, même si c’est l’émission de Jen, pas celle de Blonsky. La promotion de l’émission donnait l’impression que c’était une affaire qui allait durer toute la saison. Si ce n’est pas ce qui va se passer, alors je ne peux pas m’empêcher de me demander si le format sera de nature procédurale plus légale, Blonsky ne revenant qu’à la fin pour aider (ou entraver) l’inévitable confrontation super puissante. Il semble que c’est ce que la série construit.

L’épisode se termine avec Jen accosté par un groupe de jeunes hommes brandissant des armes asgardiennes volées. Au départ, ils semblent être une extension de l’assaut toxique en ligne que nous l’avons vue recevoir, avec les accusations habituelles de « réveillé » et « d’action positive » et tout le reste lui étant adressé, prouvant que son quatrième commentaire brisant le mur n’est pas t la seule méta chose qui se passe ici. Mais l’attaque s’avère être un peu plus que des jeunes mécontents qui prennent l’existence d’une femme forte comme un affront personnel. Alors qu’ils partent, ils mentionnent qu’ils n’ont pas réussi à obtenir son sang et que « le patron » ne sera pas content de cela.

Avec les émissions Marvel, c’est toujours une lutte entre essayer de se perdre dans l’histoire actuellement racontée et se demander quelles parties de ladite histoire reviendront en jeu. Avec une distribution d’ensemble aussi forte que celle de ce spectacle, à ce stade, c’est là que réside l’essentiel de mes spéculations. Est-ce que Runa se présentera à la dernière minute pour se faire passer pour un joueur clé dans le combat final ? C’est possible. Dennis Bukowski s’en sortira-t-il et aidera-t-il Jen, Nikki et Pug dans une affaire juridique urgente ? Beaucoup moins probable. Megan Thee Stallion deviendra-t-il un personnage récurrent ? Je l’espère bien.

Évaluation: UN-

Les trois premiers épisodes de She-Hulk sont en streaming maintenant sur Disney +.